RITUEL & ART CORPOREL

Les performances d’art rituel et corporel de Bertoulle Beaurebec s’inscrivent dans sa démarche artistique visant à lier le spirituel au corporel en passant par la douleur, l’effort et l’inconfort. En prenant le pouvoir sur sa chair et en repoussant les limites de sa résistance à la douleur lors de ses performances, Bertoulle met en exergue ses croyances intimes et celles qui régissent notre société en réinterprétant les mythes liés à la féminité, aux corps, au sexe, à la race (en tant que construction sociale) à travers l’histoire, les religions et les spiritualités.

La méthode performative de Bertoulle s’inscrit dans la catégorie de l’art action qui utilise le corps, le temps et l’espace comme caractéristiques principales. Si Bertoulle conceptualise toutes ces performances, en prépare la mise en scène et leur bande-son en amont, ses gestes sur scène et ses interactions avec les spectateur.trice.s sont improvisés et évoluent selon les scènes, lieux, évènements etc…

Les outils utilisés par Bertoulle lors de ses performances sont variés: feu, aiguilles, épée, bougies, voiles…

Vous trouverez ci-dessous, son répertoire de performances d’art corporel et rituel.

Pour booker Bertoulle, obtenir des informations ou un devis, rendez-vous sur la page contact (objet: demande de booking-performance ).

LA CHUTE DE LILITH

« Ô Père, regarde-moi. Perdue dans un royaume chaotique. Ma chair me pèse. J’ai chuté loin de ton regard. Toi qui m’a faite telle que je suis. Qu’attends-tu donc de ton enfant, cruel architecte ? Je brûle et je saigne. Je souffre l’abondance. Mon esprit s’éparpille. Mon âme se fissure. Libérée de ton joug. J’ai trouvé la raison. Ô Père, crains-moi. De tous ceux que tu as répudiés, je suis désormais la mère… »

La  Chute de Lilith est un performance mêlant danse, fire eating , art corporel et avaler d’épée. Vidéo réalisée par Bertoulle Beaurebec, caméra par Sann Givre et montage par Greg Kozo. La musique utilisée pour la vidéo et la performance live est « Children of the Eye » par Amenra, avec l’aimable autorisation du groupe.

SUJET / OBJET

Sujet/Objet est une performance mêlant body art et effeuillage érotique visant à dénoncer la manière dont les travailleuses du sexe sont silencées. Empêchées de prendre part aux débats qui traitent de leur situation, elles sont méprisées par l’Etat et l’opinion publique. Infantilisées, elles sont considérées comme inaptes à prendre leurs propres décisions. Elles passent progressivement de sujet du débat à objet du débat et sont ainsi dépouillées de leur humanité.

PULCHRA

De l’espoir d’être belle, par vos yeux approuvée. Dans la chair, sur la peau, la souffrance acceptée. Ce corps, je vous le donne. Je vous prie de l’aimer. Ne détournez pas ces yeux, j’existe à travers eux.
PULCHRA est une performance d’art corporel questionnant les injonctions à une féminité sexiste et objectivante doublées par la pression qu’exercent les réseaux sociaux sur l’esprit et les corps des femmes. Même les plus féministes d’entre nous devons composer avec ce besoin humain d’être vues et reconnues par autrui. Dans ces conditions, il peut parfois être difficile de différencier les gestes de mise en beauté qui sont effectués pour notre propre satisfaction de ceux qui découlent d’une insidieuse aliénation…